Maxime Peyret Lacombe lance une appli pour rapprocher les maires de leurs citoyens

Maxime Peyret Lacombe, un jeune Bordelais de 19 ans, souhaite, via une plateforme internet et une application mobile, créer du lien entre les citoyens et les élus locaux. Livraison prévue à l'automne.

C'est à l'âge de seize ans, lors des élections municipales, qu'il a constaté le désintérêt de ses amis pour la chose politique. Passionné par le thème, il estime que la politique doit se mettre en phase avec son temps, c'est à dire passer à l'ère digitale.

Il réfléchit alors à l'idée de créer ParlonsPo, qui regroupe une plateforme et une application. La première pour proposer aux maires d'ouvrir le dialogue avec les citoyens, notamment les jeunes, en communiquant sur les actualités de leur commune mais aussi d'avoir un retour sur leurs décisions et leurs projets. La deuxième pour que les habitants puissent faire remonter à leurs élus leurs interrogations, relayer leur ressenti sur les problèmes de la vie quotidienne voire proposer eux mêmes des projets.

Mille communes dans trois ans ?

Bachelier depuis tout juste un an, Maxime Peyret Lacombe a proposé son projet à 30 communes en Nouvelle-Aquitaine. 21 d'entre elles ont été séduites selon lui. Il espère d'ici trois ans pouvoir en toucher mille.

Maxime Peyret-Lacombe : "On veut que ce soit vraiment le Facebook du citoyen"

Le jeune homme vient de lancer une campagne de crowdfunding qui lui a permis, dès la première journée, de récolter 250 euros. Il en demande 5000 pour faciliter le développement de son projet qui devrait voir le jour en septembre.

Si les retours sont bons, il espère pouvoir lancer dans un deuxième temps des bornes digitales dans les grandes villes qui s'adresseront aux touristes et aux personnes en recherche d'emploi. A 19 ans, le jeune entrepreneur a de la suite dans les idées.


<iframe src="https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=e2da0676-a909-4086-8f46-0e7493d304...;

En savoir plus

Maxime Peyret Lacombe , l'entrepreneur de 18 ans qui réconcilie maire et citoyens

#parlonspo , #innovation , #civictech , #smartcity , #opendata

A peine sorti du lycée, le jeune bordelais Maxime Peyret Lacombe pense déjà à une manière de révolutionner la vie démocratique des communes.Il monte sa startup innovante ParlonsPo en janvier dernier. L’idée ? Accroitre le pouvoir des citoyens sur la vie politique. 

ParlonsPo, « la ville intelligente commence aujourd’hui »

Parti du constat que dans bien des communes en France, le lien entre citoyens et maire était quasi voir complètement inexistant ; Maxime Peyret Lacombe créer sa « civitech » ParlonsPo, afin de contribuer à la création d’un lien social plus solide au sein des communes. 

Tandis que les jeunes de son âge pensent « fêtes et filles », Maxime, lui, démarche les banques et les investisseurs et réussi à créer une application mobile qui permet de réengager le débat citoyen en offrant un outil numérique innovant aux communes et à leurs administrés.

Il s’agit d’une application mobile et d’une interface web comportant plusieurs fonctionnalités : suivre les actualités de sa ville, proposer des projets au maire, signaler un dysfonctionnement mais aussi consulter les données de sa ville. 

Après l’application, les bornes tactiles 

Mais le projet de ce jeune investisseur ne s’arrête pas là, puisqu’il propose également aux différentes mairies de France, d’autres fonctionnalités que l’application, tel que des tableaux de bord. 

Ces derniers se situent dans des endroits stratégiques et fréquentés afin d’augmenter leur utilité. Ils ont pour fonction de sonder les citoyens pour permettre au maire de visualiser les statistiques de sa ville lui permettant de prendre des décisions publiques de manière plus aisée concernant l’investissement dans des infrastructures coûteuse, par exemple. 

Une volonté d’honnêteté 

A ses départs, Maxime a mis un point d’honneur à établir des relations basées sur l’honnêteté et la clairvoyance. Selon lui « ParlonsPo doit avoir pour seul vocation de respecter les règles démocratiques (…) c’est l’honnêteté qui fera de la startup une référence en terme de confiance ». De plus, pour Maxime, la création d’un tel projet doit inspirer la confiance des citoyens qui sont les potentiels utilisateurs de cette nouvelle technologie. 

Maxime assure clarifier les règles du débat en faisant preuve d’une totale transparence sur ses financements et en assurant que le business model de l’organisme ne repose pas sur la revente des données collectées. 

ParlonsPo est en conformité avec les règles européennes de régulation des données personnelles et les données et le service sont hébergés sur des serveurs dans l’Union Européenne pour protéger les administrés.

Un projet qui séduit 

Si Maxime Peyret Lacombe a su s’imposer en faisant partie des 5% de français qui monte leur boite à la sortie du lycée. Il a également réussi à faire valoir son idée au près d’un large de panel d’individus.

En développement constant, ParlonsPo a déjà séduit 21 communes en France. Le projet serait de l’implanté dans 1000 communes dans les 3 ans qui suivent. 

ParlonsPo a également su se faire connaître des plus jeunes puisque son créateur, Maxime, s’est rendu à un concours sponsorisé par BNP Paribas. Les enfants représentant l’avenir, ont pu découvrir le concept de la startup et échanger au sujet de la Citoyenneté.
Elu meilleur projet par un jury d’enfants, ParlonsPo et de son créateur sont voués à un avenir très prometteur…


En savoir plus

ParlonsPo veut réinventer la démocratie au niveau local

Fondée en janvier 2017 par Maxime Peyret Lacombe, ParlonsPo est une plateforme permettant aux communes de prendre les bonnes décisions après avoir consulté les citoyens.
Plus de détails avec Maxime Peyret Lacombe, fondateur de ParlonsPo.

FrenchWeb: Quel problème résout ParlonsPo?

Maxime Peyret Lacombe, fondateur de ParlonsPo:ParlonsPo est une CivicTech qui promeut un élan citoyen et démocratique allant dans le sens d’un contact plus privilégié entre les citoyens et ceux qui les dirigent, cela présente une véritable révolution digitale pour les villes qui vont leur permettre de se moderniser en donnant à leurs citoyens la possibilité d’accéder à une nouvelle plateforme de co-construction de l’espace public. ParlonsPo est une solution technologique qui peut transformer la façon dont les communes fonctionnent, de mieux servir leurs citoyens et de prendre des décisions fondées sur des données. Le secteur de la technologie doit contribuer à résoudre certains des plus grands problèmes d’aujourd'hui et à faciliter la vie du citoyen.

Quelle est votre proposition de valeur? 

Nous avons développé une solution simple qui est en mesure de mettre à disposition les données illustrant les informations budgétaires qui aideront les communes à mieux planifier et à gaspiller moins d’argent ainsi que d’organiser l’intelligence collective en proposant des fonctionnalités comme suivre les actualités de la ville, proposer des projets aux élus locaux, signaler un dysfonctionnement, consulter les données de la ville et se faire sonder, rester informé des alertes de la ville grâce aux notifications push, échanger des services, proposer et visualiser des offres d’emploi, s’inscrire aux événements organisés par la ville.     

Qui sont les utilisateurs de votre solution?

Notre technologie sert les citoyens et rend les affaires publiques plus efficaces et plus futées. Il n'est plus assez bon d'avoir des documents cachés dans des centaines de classeurs et des rapports imprimés sur des imprimantes matricielles. Les citoyens exigent de plus en plus de la transparence de la part de leurs élus et trop souvent, les gouvernements n'ont aucun moyen de fournir une fenêtre claire sur la façon dont l'argent des contribuables est utilisé. Nous sommes un remède à cela et prône la transparence au niveau local où les citoyens pourront accéder aux dépenses de la commune ainsi que de statistiques. En tant que responsable publique vous accédez à une interface privée qui permet de sonder vos citoyens et de mieux comprendre les attentes pour pouvoir prendre de meilleures décisions.

Qui sont vos concurrents?

La technologie civique est maintenant un espace chaud pour les investissements technologiques. Les gouvernements se réveillent à la nécessité d'apporter leur technologie au XXIe siècle. ParlonsPo se distingue des initiatives publiques en proposant une solution simple, performante, sur-mesure, sécurisée, neutre et transparent qui a nécessité un budget important.

Quel est votre plan de développement?

Coté développement, nous comptons toucher 1 000 communes sur trois ans ainsi que les populations moins sensibles au numérique en proposant d’autres solutions numériques plus adaptées pour sensibiliser durablement à une participation citoyenne. La start-up souhaite pouvoir innover en permanence en proposant chaque année de nouveaux services innovants aux citoyens et, pourquoi pas un jour, s’attaquer à un nouveau marché européen. 

Quels sont vos enjeux?

Nous voulons toucher les citoyens afin que notre solution technologique ait un impact sur leur vie citoyenne et pouvoir les réengager au niveau local. Côté business, nous voulons établir un lien de confiance avec nos communes et augmenter nos contrats avec celles-ci dans toute la France. Nous commençons notre première levée de fonds d'un million d’euros auprès de business angels et de fonds spécialisés en plus de 100 000 euros de fonds propres. Nous souhaitons pouvoir salarier minimum 7 personnes en 2 ans pour améliorer notre équipe de vente.

ParlonsPo
En savoir plus

ParlonsPo: La Civictech Au Service Des Citoyens

L‘économie est en perpétuelle évolution. Preuve en est, 2017 marque le tournant d’une année encore plus portée vers le tout numérique et le tout digital. On assiste aussi de par l’émergence de cette économie qui tend à ubériser et numériser ses contemporains, a l’émergence de personnages, qui, comprenant les enjeux et l’intérêt de cette économie 3.0, savent en tirer profit en créant de nouveaux business.

Renouer le dialogue politique

Affirmant qu’il y a dix ans, le gouvernement était perçu comme la peste noire du monde de la technologie, Maxime Peyret Lacombe s’aperçoit que les communes disposent de ressources numériques limitées et que le lien maire-citoyen est souvent inexistant. Parti de ce constat, il décide de créer ParlonsPo, une civictech qui promeut un élan citoyen et démocratique allant dans le sens d’un contact plus privilégié entre les citoyens et ceux qui les dirigent. Cette révolution digitale permet aux villes de se moderniser en donnant à leurs citoyens la possibilité d’accéder à une nouvelle plateforme de dialogue.

Le principe de ParlonsPo est de renouer le lien entre les citoyens et leurs élus locaux en mettant à disposition une plate-forme de co-construction de l’espace public. Il s’agit d’une application mobile et d’une interface web comportant plusieurs fonctionnalités : suivre les actualités de sa ville, proposer des projets au maire, signaler un dysfonctionnement mais aussi consulter les données de sa ville. La plateforme propose d’autres fonctionnalités comme par exemple un tableau de bord pour les communes. Ce dernier permet aux maires de sonder ses citoyens et de visualiser les statistiques de sa ville pour prendre des décisions publiques facilement.

Une solution fédératrice

Ce jeune entrepreneur développe pour le moment leur projet en partenariat avec des acteurs de la région Aquitaine. Ces derniers leur font partager leurs réseaux et les orientent sur les villes auxquelles il est judicieux de s’attaquer en premier en fonction de leur taux d’endettement, de la densité de leur budget ou encore de la part de leur investissement consacré au numérique.

Coté développement, le créateur compte toucher 1.000 communes sur 3 ans ainsi que les populations moins sensibles au numérique en proposant d’autres solutions numériques plus adaptées pour sensibiliser durablement à une participation citoyenne. La startup souhaite pouvoir innover en permanence en proposant chaque année de nouveaux services innovants aux citoyens et, pourquoi pas un jour, s’attaquer à un nouveau marché européen.


h
En savoir plus